Lula en prison, la bande-annonce / Lula na prisão, o trailer

Drapeau France par Baptiste Fillon

Voici quelques semaines, les chaînes d’information françaises ont diffusé les images du transfert de l’arrivée de Lula à la prison de Curitiba. La séquence durait dix secondes, montre en mains. En fait, cela ressemblait plus à une bande-annonce qu’à un reportage. Tête basse, les menottes aux poignets, escortés par des policiers en tenue sombre, Lula descendait d’un hélicoptère. C’était exotique. Cela faisait songer à la série Narcos. En France, on arrive en prison en voiture, ou en fourgon.

L’indigence des commentaires aurait fait passer les reportages sur le conflit israélo-palestinien pour des cours d’université. C’est dire. Cet événement passait pour routinier, avec un désintérêt confondant pour la crise politique que traverse la 8e puissance mondiale. Comme s’il n’y avait jamais rien de neuf sous la Croix du Sud et que le Brésil était condamné au chaos politique, à l’anarchie, au bordel. Une conviction largement répandue en France, voire en Europe et en Amérique du Nord, où l’on considère l’Amérique latine comme un conglomérat de républiques bananières et de démocratures. Heureusement que le Brésil a d’immenses avantages : des plages et des gens qui dansent, quand ils ne jouent pas au football ou ne font pas l’amour. C’est quand même très tentant.

 

Drapeau Brésil por Baptiste Fillon

Há algumas semanas, os canais de notícias franceses transmitiram imagens da transferência da chegada de Lula à Prisão de Curitiba. A sequência durou dez segundos. Na verdade, foi mais como um trailer do que uma reportagem. De cabeça baixa, algemado, escoltado por policiais vestidos de preto, Lula estava descendo de um helicóptero. Foi exótico. Foi como a série Narcos. Na França, se chega à prisão de carro ou de van.

A indigência dos comentários teria feito os relatórios sobre o conflito israelo-palestino parecer cursos universitários. Isso quer dizer. O evento passou para rotina, com um desinteresse  inacreditável pela crise política pela qual a 8ª potência mundial está passando. Como se nunca tivesse nada novo sob o Cruzeiro do Sul e o Brasil estivesse condenado ao caos político, anarquia, bordel. Essa crença é generalizada na França, mesmo na Europa e na América do Norte, onde a América Latina é considerada como um conglomerado de repúblicas  de bananas e democraturas. Felizmente, o Brasil tem imensas vantagens: praias e pessoas que dançam, isso quando não estão jogando futebol e fazendo amor. Ainda é muito tentador.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s